Pratique amateurs

La question de la pratique musicale et de la présence du répertoire contemporain chez les musiciens amateurs aujourd’hui, constitue l’un des enjeux majeurs de la Création. Télémaque se saisit pleinement de ce questionnement en intégrant des chœurs amateurs au sein même de ses créations et de ses concerts. Comment s’initier mieux à la création contemporaine qu’en se l’appropriant ?
L’expérience en a été faite avec Jekyll, Opéra philosophique et terrifiant en 2012, Folk songs en 2009 (spectacle repris cette saison) et La jeune fille aux mains d’argent depuis 2006.
Au fil des ans et des représentations une quarantaine de formations "amateur", près de 1500 personnes, ont accompagné sur scène les musiciens, chanteurs et comédiens de l’ensemble Télémaque. Allant d’un effectif minimum de 50 choristes jusqu’à un maximum - non égalé pour l’instant - de 120 choristes pour la Scène nationale de St-Quentin-en-Yvelines, les chœurs se composent de chanteurs réunis pour l’occasion ou formés par différents chœurs de la région, experimentés ou pas, lecteurs ou non, adultes et/ou enfants… avec pour seul point commun le désir fort de prendre part à cette aventure.
Les choristes, menés par un chef de chœur, travaillent pendant de longs mois en amont du spectacle. Les représentations sont l’aboutissement de cet engagement : elles sont toujours pleines de moments de partage, d’émotion et fierté. En voici quelques témoignages :

« Ce petit mot pour vous remercier de m’avoir permis de participer à l’aventure Jekyll. Je n’ai eu que du plaisir. J’ai appris beaucoup de choses et rencontré des gens qui m’auront marquée de façon indélébile. Je vous remercie de transmettre ces remerciements à tous : chefs de chœur, compositeur, comédien, chanteurs, musiciens, metteur en scène, philosophe, organisateurs, techniciens ... J’espère que nous avons su, un peu, rendre ce que l’on nous a tant donné. »  Marie-Claire (mai 2012)

« Vous dire que je suis littéralement magnétisée quand Franck nous conte cette histoire (horrible), et qu'à chaque représentation, même si je n'ai jamais vu le diable de face,  j'ai eu peur dans la forêt, j'ai souffert pour mon père quand il me coupe les mains, je suis tombée amoureuse du prince et j'ai attendu son retour de la guerre et j'ai ri aux éclats quand Franck monte en galopant dans le public.....tellement magnétisée par ce jeu d'acteur que, même pour la dernière jeudi,  ma voisine de derrière a dû me pincer pour que je n'oublie pas de démarrer à temps pour Justorum !
Vous dire que cette musique contemporaine me transporte et qu'avoir l'impression de faire partie d'un orchestre et d'en être un instrument me remplit de joie et de fierté.
Cette énergie qui a circulé sur scène, je l'ai ressentie, je la ressens encore, un peu triste de devoir arrêter de jouer et de chanter la Jeune fille...
Oser dire que j'espère déjà une prochaine fois, pour la Jeune fille ou pour un Dr Jekyll, qui sait ? » Bicou (avril 2012)

« À chaque représentation, avec Raoul, les musiciens, les autres choristes, proches ou lointains, la douce voix de la Jeune Fille, les techniciens et les spectateurs, je me suis nourrie de cette inestimable parenthèse. » Danielle (avril 2012)

Vous ressentez l'attrait du Pôle ?      Privatisez l'espace du PIC      Renseignements au 04 91 43 10 46