Photo Pierre Gondard

Résidences au PIC


Le 11 mars 2017 I Du 23 mars au 24 mars 2017 RÉSIDENCE AU PIC
Le 12 mars 2017 à 15h30 REPRÉSENTATION

LE GRAND 8
Grand ensemble de musique improvisée

Distribution
Vincent Laju I violoncelle - Emmanuel Cremer I violoncelle
Bastien Boni I contrebasse - Guillaume Lys I contrebasse
Catherine Jauniaux I voix - Cati Delolme I voix
Philippe Lemoine I saxophone - Laurent Charles I saxophones - François Wong I saxophones
Perceval Bellone I saxophone - Renaud Vincent I saxophones
Geneviève Sorin I accordéon
Aurélien Arnoux I guitare - Pascal Charrier I guitare - Ed Williams I guitare
João Fernandes I électronique

Il y a quelques mois, un petit groupe de musiciens improvisateurs de la région se réunit à Marseille autour du désir d’ouvrir un espace de jeu et d’expérimentation collective, et donne une première impulsion à l’existence d’un grand ensemble de musique improvisée. Au fil des mois, le groupe s’étoffe de nouveaux musiciens qui se retrouvent régulièrement autour d’une pratique exigeante et joyeuse de l’improvisation. 

Le Grand 8 est ainsi fondé; ses musiciens viennent de l’improvisation libre, du jazz, de la musique contemporaine, de la poésie sonore, de l’électroacoustique.

Chacun y amène ses influences, son langage, sa singularité, et participe au sein de l’ensemble au surgissement d’une musique inattendue.

Le Grand 8 propose une esthétique musicale ouverte, au croisement des trajectoires de chacun de ses membres.

Très attaché au concept d’orchestre, le Grand 8 explore un langage musical basé sur des règles d’écoute et de conscience du collectif qui permettent d’improviser en grand ensemble, sans direction extérieure. 

Après avoir donné ses deux premiers concerts en novembre et décembre 2016, le Grand 8 est accueilli ce mois de mars au PIC-Ensemble Télémaque pour un concert et un temps de résidence.


Du 29 novembre 2016 au 3 décembre 2016  RÉSIDENCE AU PIC
Le 4 décembre 2016 à 15h30 REPRÉSENTATION

MARIANNE SUNER / CIE BLEU
Je vous présente ma flamme

« Je vous présente ma flamme » est un projet original en solo de Marianne Suner, chanteuse et compositrice. Inspirée par la musique contemporaine et baroque, elle joue avec l'assemblage poétique des mots et une écriture musicale surprenante fondée sur des matières sonores, des improvisations vocales, des compositions originales et expérimentales.
Cette présentation créative et intimiste est une performance entre la poésie sonore et le théâtre musical. Un spectacle expressif autour du chant et du langage libre, ouvert à tous et accessible à l'univers du jeune public.
Marianne Suner y évoque son quotidien de femme, journées endiablées menant la femme, l'artiste, la mère, au bord de la schizophrénie, autour de créations musicales personnelles et d'œuvres choisies de Cathy Berberian, John Cage, Gherassim Luca, Georges Aperghis, Richard Dubelski, Jacques Rebotier, Nadine Estève...
Sensible à la mécanique des mots et à la phrase chantée, elle vit ses créations avec un lâcher prise qui permet de vivre la folie inventive, une liberté créative et vivante dans un monde sonore contemporain. Elle est de cette énergie joyeuse et mélancolique exprimant des compositions à l'écriture exigeante, des œuvres sans équivalent.
Marianne Suner compose et chante avec l'énergie du vent et du feu, une force créative qui vous emporte au cœur de l'émotion, au cœur... de cette femme.
« Je vous présente ma flamme », ou le chant d'une femme allumée généreuse, qui brille, vacille, oscille, une femme pleine de couleurs et d'éclat.


Du 19 novembre au 20 novembre 2016 IDu 23 novembre au 26 novembre 2016  
I RÉSIDENCE AU PIC
Le 27 novembre 2016 à 15h30 REPRÉSENTATION

ENSEMBLE MOTETUS & LE CHOEUR DU CHANT DU VOISIN
UNE NUIT EN HIVER

Construit autour du thème de l'hiver et du temps de Noël, ce programme met en regard une musique dite « savante », et des musiques anciennes et « traditionnelles ». Le répertoire présenté ici associe des chants à caractère religieux à des chants issus de rituels et de traditions dont l'origine remonte bien avant l'avènement du christianisme.

Deux ensembles vocaux incarneront les différents aspects de ce programme.

le Chant du Voisin, grand chœur mixte a capella, interprètera des polyphonies issues des traditions polyphoniques d'Europe, des Balkans, du Caucase et de Méditerranée.

Le répertoire de l'ensemble Motetus, chœur composé de 6 jeunes solistes, sera plus particulièrement consacré à la polyphonie anglaise, à travers notamment des extraits de la pièce de Benjamin Britten A Ceremony of Carols, associée à des chants du répertoire des Folk Hymns and Carols, présents dans la célébration des fêtes de Noël britanniques depuis l'époque médiévale : Chants de l'Avent, chants de la Nativité, de l'Epiphanie, chants de fête et Wassails.

Voulu comme un moment convivial de partage, nous proposons que le concert se termine autour d'un vin chaud épicé en compagnie du public.


Equipe artistique :
Le chœur du Chant du Voisin : 25 à 30 choristes
Motetus : 6 chanteuses, 1 harpiste, 1 cheffe de chœur


Du 19 octobre 2016 au 25 octobre 2016  RÉSIDENCE AU PIC

MOSTRARIUM 
Dessin et Musique - à partir de 4 ans

plasticienne Loïse Bulot Icompositeur et musicien Nicolo Terrasi I regard extérieur Isabelle Hervouët


LE SPECTACLE
Conçu par deux artistes dont les pratiques - plastique et musicale - fusionnent et interagissent, Mostrarium interroge les frontières entre réalité, perception et imaginaire.
À travers quatre tableaux où se mêlent dessin, manipulation de figurines, vidéo, théâtre d'ombres, musiques instrumentale et électroacoustique, le public est embarqué dans un voyage à la fois étrange et poétique.
Petits et grands se laissent volontiers «captiver» par les images et les sons fabriqués en direct sous leurs yeux... pour survoler, avec les artistes, des mondes fantastiques.

COMPOSANTES SCÉNIQUES
Mostrarium s'articule autour de quatre environnements (la forêt, la mer, la ville et le ciel). Une structure centrale porte l'écran sur lequel sont rétroprojetés les univers graphiques fabriqués en direct.

Les différentes images sont créées par Loïse Bulot, grâce à des techniques artistiques développées à la vue des spectateurs, sur le plateau : peinture, animation d'objets plastiques, théâtre d'ombre...

Le musicien Nicolo Terrasi construit les paysages sonores au moyen d'un jeu de traitement du son en temps réel, en travaillant en interaction avec une bande électroacoustique, des objets et instruments d'origines variées.

Les artistes investissent la scène comme un laboratoire de création, en construisant l'image et la musique dans une action en devenir.

Production et commande musicale : GMEM-CNCM-Marseille
Coproduction : Théâtre Massalia et ABD Gaston Defferre
Avec le soutien de : PIC- Ensemble Télémaque


Du 27 mai au 30 mai 2016 RÉSIDENCE AU PIC
Le 31 mai 2016 à 19h30 REPRÉSENTATION

BENJAMIN DUPÉ I COMME JE L'ENTENDS

Créé le 20 octobre 2009 au Théâtre des Salins scène nationale de Martigues
Coproduction Le Merlan scène nationale à Marseille · commande de l'Etat et du GMEA centre national de création musicale d'Albi – Tarn · production Sphota / Paris

En partenariat avec le Gmem CNCM marseille

« A force de mesurer au quotidien mon incapacité à raconter simplement aux autres ce qu'est ma musique, je me suis dit un jour que le mieux serait d'en faire un spectacle. Comme je l'entends était né, non pour expliquer, mais pour goûter, rire et s'émouvoir ensemble d'une pratique gratuite et déraisonnable, souvent décalée (essayez donc d'écouter ma "musique contemporaine" en faisant la vaisselle !). Je voulais jouer et parler de cette musique étrange qui, en refusant le confort du pré-entendu, espère toucher chacun d'entre nous au plus intime et au plus sauvage. Pour tirer les fils de cette création, dans l'idée d'un "solo pas tout seul", j'ai demandé au Merlan de réunir des auditeurs. Avec une grande générosité, ils ont prêté leurs oreilles à mes goûts, mes recherches, mes obsessions sonores. Ils ont parlé de cette musique, l'ont mise en mots comme ils l'entendaient. Je les ai enregistrés. Du son à la musique en passant par leurs commentaires, j'ai voulu tisser une symphonie de paroles qui soit aussi la proposition d'un espace : celui où l'on s'invente dans l'écoute. »



Du 20 mars au 24 mars 2016 I RÉSIDENCE DE CRÉATION AU PIC

Le 25 mars 2016 à 19h00  I REPRÉSENTATION

VERS UN CHOEUR DE FEMMES I BIENNALE DES ÉCRITURES DU RÉEL

Mise en scène Abdelkarim Douima I Vidéo Camille Lorin I Mise en chant Marianne Suner I Texte de et par Émilie Dedieu, Julie Gasquet, Corinne Bosse, Amina Abidat, Abo Hamed Basela, Stéphanie Marini, Fabienne Guilbot, Annick Estival, Akriche Hayet, Charlotte Jullien, Christiane Fadat, Annie-Claude Chilet, Virginie Blanc, Maryse Rivoire, Nayira Onrifani, Fatou Sibi I Production Théâtre La Cité

À Marseille, on « vit ensemble » depuis longtemps, bon an, mal an. Mais quand un regroupement de femmes marseillaises s’est mobilisé à l’été 2013 contre les violences dans les quartiers Nord de Marseille, j’ai entendu comme un cri de désespoir et un appel urgent à une plus grande solidarité urbi et orbi, et il m’a semblé que la voix des femmes était aujourd’hui le plus juste médium pour mettre à jour et dénoncer les discriminations sociales en cours dans notre pays. Parce qu’elles sont en première ligne sur le front des inégalités, il m’a paru nécessaire pour ce travail de chœur d’inviter sur scène un grand nombre de femmes et de convoquer à travers elles la diversité sociale de Marseille à partir de laquelle nous pourrions questionner le rapport concret à la valeur égalité. Cette nécessité a été ré-appréhendée par le groupe même des participantes qui a manifesté le désir de travailler à partir de zéro, c’est-à-dire en commençant par aller à la rencontre de celles qui ne leur ressemblent pas. C’est l’histoire de ce mouvement, de cette mise en marche, de la recherche de ce « nous » au-delà de l’amoncellement de nos « moi » dont nous essaierons de témoigner dans un geste théâtral qui s’amorce. Cette présentation sera la première sortie publique d’un travail au long cours initié par le Théâtre La Cité, en partenariat avec le Centre social Les Musardises. En parallèle, une commande d’écriture a été faite à l’auteure Leïla Anis qui a souhaité explorer l’état de notre pays, de la « démocratie, la dignité et l’égalité » en regard avec « le Vivre Ensemble » clamé par les institutions et les médias autour de nous.
– Abdelkarim Douima



Du 11 mars au 12 mars 2016
I RÉSIDENCE DE CRÉATION AU PIC
Le 13 mars 2016 à 17h30 I REPRÉSENTATION

MALUCA BELEZA I DOUCE FOLIE

Le jazz et la musique brésilienne sont amants de longue date. Bien des compositeurs ont partagé leur cœur entre ces deux univers envoûtants. 

Caroline Tolla, chanteuse aux multiples facettes, nous emmène le long des rives brésiliennes. Entre jazz et Brésil, impros et imprévus, comme une douce folie, elle embarque avec elle des musiciens complices dans cette aventure colorée, toute en nuances et en délicatesse : Roman Gigoi (clarinette, clarinette basse, saxophone), Wim Welker (guitare et cavaquinho), Pierre Fenichel (contrebasse) et Julien Heurtel (batterie).


du 24 au 28 novembre 2015 I RESIDENCE DE CREATION AU PIC

DIMANCHE : 3 CONCERTS BRUNCHS AU PIC

le 29 novembre 2015 à 11h Mendelssohn Trio n°1 op 49 & Trio n°2 op 66 

le 13 décembre 2015 à 11 h Paris Bohême Années 30

le 10 janvier 2016 à 11h Vous avez dit romantique ?

ENSEMBLE PYTHEAS

Créé en 2003 à l'initiative du violoniste Yann Le Roux, l'Ensemble Pythéas est une formation de Chambre conçue pour aller à la (re)découverte de pages musicales peu jouées, ou injustement tombées dans l'oubli. Associées aux œuvres très connues du répertoire, elles retrouvent une place dans l'oreille des auditeurs et permettent de ré-envisager l'histoire de la musique sous des angles inouïs.

Pour cette première résidence Pythéas nous propose un cycle de trois concert-brunchs du dimanche, chacun axé sur un focus particulier.

Le dimanche 29 novembre, le concert inaugural de Pythéas a pour titre :
Mendelssohn Trio n°1 op 49 & Trio n° 2 op 66
Œuvres de la maturité, écrites entre 1839 et 1845, les trios pour piano, violon et violoncelle, appartiennent à la période la plus créative de Mendelssohn, les » Leipziger Jahre ». Personnalité cultivée et raffinée, pleine d'énergie, Félix Mendelssohn occupa durant sa vie un grand nombre de fonctions en dehors de celle de compositeur. Ainsi fût-il également chef d'orchestre, enseignant et directeur musical. Cette vitalité se retrouve dans sa musique où lyrisme et romantisme échevelé « côtoient grâce et légèreté »

Le dimanche 13 décembre, le deuxième concert de Pythéas a pour titre : Paris bohème années 30 (Concert autour des œuvres de Satie, Milhaud, Debussy, Weill, Gershwin, Trenet, Kosma et Longuy)
Les années 30 en France sont caractérisées en musique par le néo-classicisme un mouvement ayant émergé au sortir de la Première Guerre mondiale en réaction à l'impressionnisme, au romantisme et à l'expressionnisme. Ce mouvement se caractérise d'une façon générale par une référence plus ou moins marquée à la tradition musicale occidentale, en renouant avec des procédés d'écriture anciens, aussi bien harmoniques que contrapuntiques.
Mais la référence à la tradition y est plus large que ne le laisse entendre le terme « néoclassique ». Son emploi recouvre, en effet, un ensemble hétéroclite d'approches musicales de l'entre-deux-guerres, ayant en commun de se référer aussi bien à la musique classique, à la musique baroque, qu'aux polyphonistes du Moyen Âge et de la Renaissance.

Le dimanche 10 janvier, le dernier concert du cycle de Pythéas a pour titre : Vous avez dit romantique ?
Pour le dernier volet de son cycle au PIC, l'ensemble Pythéas a choisi de proposer un programme Romantique: Franz Schubert (1797-1828) et Robert Schumann (1810-1856) pour commencer ; puis César Franck (1822-1990) dans un contexte postromantique ; enfin pour terminer Ernest Bloch (1880-1959) de manière à s'acheminer vers le vingtième siècle.

Expressivité, présence du moi, sensibilité exacerbée et lien charnel à la nature, telles sont les arcanes du courant Romantique, en opposition à la symétrie et au bon goût classiques.

Les œuvres rassemblées ici montrent l'évolution du langage collectif : présence permanente du pathos, attrait pour les modulations les plus lointaines....

violon Yann Le Roux I piano Nicolas Mazmanian I violoncelle Guillaume Rabier I ténor Laurent Blanchard

 
 

du 20 au 26 septembre 2015 I Résidence de création au PIC
LES MARDIS DU PIC I le 29 septembre 2015 à 18h00 I Présentation du projet de création 2016 « Zoo Concerto »
Music-hall/Revue animalière
Durée de la présentation générale : 1h

ZOO CONCERTO I Music-hall / Revue animalière

Actrice, danseuse, chanteuse Louise Amouche I acteur, chanteur Jean Jacques Blanc I acteur, chanteur, musicien Djam Deblues I guitariste et arrangeur José Dos Santos I performeuse Flora Gervais I régisseur son Loris Bini I scénographe, assistante à la mise en scène Magalie Lochon I auteur et metteur en scène Olivier Pauls

Zoo Concerto est un music-hall, une revue animalière où l'on croise un vieux bouc solitaire, une biquette, un couple de clowns délurés, un poisson rouge et quelques autres personnages...

Toutes ces bestioles, joyeuses, libres et affranchies de toute morale, en sortant de leur brutalité, de leurs pulsions et de leur instinct de survie, nous proposent une sorte de mode d'emploi pour dompter l'animal que nous portons en nous, tout en préservant sa singularité et en révélant sa force créatrice.

 
 
du 2 au 7 mars 2015 I Résidence de création au PIC

Belouga QUartet I Pan !
Nouvelles musiques traditionnelles

Tambourinaires Éric Iglesias I Valentin Conte I Benjamin Mélia et Florian Mesureux. Mise en scène Philippe Berling

«PAN !» est une création pour 4 joueurs de galoubet-tambourin, mise en scène par Philippe Berling, sur des compositions de Jean-Michel Bossini et Miquèu Montanaro. En s'appuyant sur une écriture musicale nouvelle pour cet instrument séculaire, ce spectacle permet aux musiciens de s'affranchir des codes d'interprétation traditionnels. Entre mise en scène théâtrale chorégraphie, et improvisation les interprètes jouent, dansent et déclament, faisant corps et espace avec leur instrument. En faisant un parallèle avec le mythe de la divinité antique éponyme, «PAN !» alterne moments percussifs avec une forte présence des tambourins et moments légers. Et dans une montée en puissance finale, le public est invité à rejoindre les musiciens sur scène.

Production Limitrophe Production Coproduction: Théâtre Liberté, Compagnie Montanaro, ensemble Télémaque
 
 
du 2 au 9 févrer 2015RÉSIDENCE DE CRÉATION AU PIC
LES MARDIS DU PIC I le 9 février 2015 à 19h30CONCERT SORTIE DE RÉSIDENCE

Alambik musik - Odyssey and Legacy

Trompette Jacques Coursil I batterie et percussions Famadou Don Moye I violon Carlos Zingaro I violoncelle Emmanuel Cremer

Alambik Musik c'est la réunion de musiciens aux profils et origines différentes. Famadou Don Moye est depuis 1969 le batteur et percussionniste de l'Art Ensemble of Chicago, il s'est produit sur scène aux côtés de grands noms du jazz tels que Randy Weston, Archie Shepp, Mal Waldron, Abbey Lincoln ou  Roy Haynes... Carlos "Zingaro" Alves est violoniste et musicien de l'électronique, il oeuvre depuis toujours à décloisonner les genres musicaux et extra-musicaux. Jacques Coursil est à la fois professeur de linguistique, chercheur en philosophie des mathématiques, compositeur et musicien. Emmanuel Cremer est violoncelliste, il mène une activité d’improvisateur qui lui a permis de se produire sur de nombreuses scènes européennes et américaines. 
A l'image des racines d'un arbre, la musique de ce Quartet nait des différentes voies/voix, origines, cultures, et s'exprime dans un tronc commun avec des compositions originales nourries de thèmes traditionnels. Au delà d'une rencontre de générations, le projet de réunion de ces musiciens a pour but de faire vivre une pratique musicale et de la partager. Ils ont en commun une ouverture et une finesse d'esprit, une grande générosité, une rigueur professionnelle, des centres d'intérêt multiples - mathématiques, littérature, cinéma, peinture. Cette alchimie donne à leur musique la richesse et les nuances d'une palette de notes colorées.
 
 
du 27 novembre  au 2 décembre 2014 I RÉSIDENCE DE CRÉATION au PIC
Les mardis du PIC I le 2 décembre 2014 à 19h30 I CONCERT SORTIE DE RÉSIDENCE

Hop!trio

percussionnistes Christian Bini, André Groen et Pierre Quiriny
«Hop !» annonce le magicien en sortant un lapin de son chapeau. «Hop !» écrit le compositeur Martijn Padding en 2012 pour ECO. «Hop !» s’écrient les trois percussionnistes de l’orchestre : Christian Bini, André Groen et Pierre Quiriny, acteurs principaux d’une partition inventive, drôle et dynamique. et le HOP!trio apparaît. Télémaque dit «Hop !» aussi et invite le trio pour une résidence et un concert au PIC!
Depuis leur rencontre en 2011, les percussionnistes de l’eCo ont développé une telle complicité que la création d’un trio spécialisé, résolument tourné vers la création musicale, est apparue comme une évidence. Très vite de nombreux compositeurs les ont rejoints : Pierre-Adrien Charpy (FR), Luca Macchi (IT), Karl Fiorini (MLT), François narboni (FR), Yangzhi Ma (CH) et Michel Lysight (BE). Par une recherche approfondie et imaginative sur le Timbre à travers des modes de jeu inédits, les trois musiciens explorent des styles musicaux riches et éclectiques, du classique au contemporain en passant par le jazz et les musiques traditionnelles.

Vous ressentez l'attrait du Pôle ?      Privatisez l'espace du PIC      Renseignements au 04 91 43 10 46